Les Films du 3 Mars

2065, Parthenais, bureau 277
Montréal QC, H2K 3T1
Canada

distribution@f3m.ca +1 514 523.8530

L'Équipe

Benjamin Hogue Directeur de la distribution direction@f3m.ca
Clotilde Vatrinet Directrice des projections publiques cvatrinet@f3m.ca
Sylvain Lavigne Responsable à la mise en marché distribution@f3m.ca

Mission

Les Films du 3 mars est un organisme de service dont le principal mandat est de distribuer du cinéma indépendant dans le but d’assurer une plus grande visibilité des œuvres et des artistes, sur les marchés locaux, nationaux et internationaux.

 

Au Québec, Les Films du 3 mars est le seul organisme de distribution ayant une expertise dans la diffusion du long- métrage documentaire en salle de cinéma. Plus spécifiquement, le mandat de notre organisme est :

 

•Promouvoir et faire rayonner des œuvres indépendantes en élaborant, de concert avec les cinéastes, une stratégie de mise en marché adéquate dans les festivals et sur toutes les plateformes pertinentes pour leur pratique, selon le genre et la durée de l’œuvre.

 

•Soutenir l’artiste depuis le scénario, notamment par le regard critique et constructif d’une équipe expérimentée en distribution d’un comité composé de pairs.

 

•Veiller au respect des droits d’auteurs et aux versements des cachets aux artistes.

 

•Transmettre au public le goût de découvrir des œuvres originales de qualité en provoquant des échanges fructueux avec les artistes.

 

•Encourager le développement de nouvelles méthodes de promotion, d’édition et de réseautage, afin de favoriser la circulation des œuvres au Québec et hors Québec.

 

•Assurer la circulation et la conservation des œuvres en les rendant accessibles au plus grand nombre, dans les meilleures conditions de diffusion possible, et en tout temps.

Histoire

Historique, principales étapes et réalisations.

 

Les Films du 3 mars est constitué le 24 février 2005. Cinquante cinéastes en deviennent aussitôt membres et l’organisme reçoit le soutien des institutions. Un conseil d’administration composé de huit cinéastes indépendants est élu lors de l’assemblée de fondation qui a lieu le 3 mars 2005 et l’organisme ouvre officiellement ses portes. F3M lance un premier film en salle, La classe de Madame Lise de Sylvie Groulx, lauréat du Jutra (IRIS) du meilleur documentaire en 2006.

 

Cette reconnaissance du milieu donne un réel coup d’envoi à l’organisme. De nombreux artistes émergents comme Simon Lavoie, Frédérick Pelletier et Maxime Giroux, confient leurs courts métrages à F3M.

 

En 2008, une première compilation de courts métrages intitulée Maintenant est produite malgré des aléas financiers pressentis par le conseil d’administration et la direction. Effectivement, les revenus autonomes et les aides gouvernementales ne suffisent pas à payer les salaires d’une équipe permanente à plein temps. F3M traverse alors une importante période de réflexion.

 

L’année 2009-2010 est fructueuse : sorties en salle de quatre longs métrages documentaires dont L’Art en Action de Magnus Isacsson et La Belle Visite de Jean-François Caissy qui est sélectionné au prestigieux festival de Berlin. L’organisme fait l’acquisition de plusieurs courts métrages de fiction et d’animation et les sélections de nos oeuvres dans les festivals de films québécois et internationaux est accrue. En 2010, Une tente sur mars de Martin Bureau et Luc Renaud est nominé aux Jutra dans la catégorie Meilleur documentaire alors que La neige cache l’ombre des figuiers de Samer Najari est finaliste dans la section Meilleur court métrage. L’organisme reçoit le soutien du Conseil des arts de Montréal pour son fonctionnement et par conséquent, les œuvres du catalogue, de plus en plus imposant, deviennent admissibles au projet de tournées des Maisons de la culture.

 

Avec la sortie en salle de Bull’s eye, un peintre à l’affût de Bruno Boulianne ainsi que la présentation à la section Forum au Festival du Nouveau Cinéma de Vous n’aimez pas la vérité, 4 jours à Guantanamo de Patricio Henriquez et Luc Côté, l’année 2010 confirme le rôle incontournable joué par F3M.

 

L’année 2011 est également faste. La nuit, elles dansent d’Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault est le seul long métrage canadien sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes alors que Godin de Simon Beaulieu, tient l’affiche pendant six semaines et est projeté dans plus de quarante villes au Québec.

 

La qualité des œuvres distribuées, la solidarité du milieu cinématographique et une saine gestion des finances consolident l’organisme. En novembre 2012, Carnets d’un grand détour de Catherine Hébert obtient le Grand prix de la compétition nationale aux Rencontres Internationales du documentaire de Montréal. En février, Over my dead body de Brigitte Poupart est choisi par le comité des Rendez-vous du cinéma québécois comme film de clôture du festival. Les deux films tiendront l’affiche pendant 5 semaines consécutives ! En avril de cette même année, quatre films documentaires distribués par notre organisme se retrouvent nominés aux prix Jutra (IRIS). Ce cœur qui bat de Philippe Lesage sera le grand gagnant de cette compétition.

 

Les années qui suivent sont marquées par l’arrivée de la distribution numérique. Conscient de l’évolution technologique, l’organisme créé sa propre plateforme de visionnement avec f3msurdemande (maintenant F3M.ca). Au même moment, Carré rouge sur Fond noir de Santiago Bertolino et Hugo Samson est lancé simultanément sur les ondes télé et le grand écran du cinéma Excentris.

 

Bà Noî de Khoa Lê, Le Semeur de Julie Perron, Bidonville, architectures de la ville future de Jean-Nicolas Orhon et Miron, un homme revenu d’en dehors du monde de Simon Beaulieu occuperont l’année 2014 et 2015 avec plus de 250 projections à travers le monde. F3M sort un premier long métrage de fiction avec L’amour au temps de la guerre civile de Rodrigue Jean qui obtient des critiques positives par l’ensemble des médias. En 2015, Le Profil Amina de Sophie Deraspe est au coeur de l’actualité médiatique avec une sélection à Sundance. À deux années d’intervalle, Un amour d’été de Jean-François Lesage et La Résurrection d’Hassan de Carlo Guillermo Proto remportent, le prix du meilleur film canadien au RIDM. De plus, La Résurrection d’Hassan gagne l’Iris pour le Meilleur Documentaire au Gala Québec Cinéma 2018.

 

Le succès des 10 dernières années mène F3M à une nomination au Grand Prix du Conseil des Arts de Montréal pour son dynamisme et son rayonnement international.

Aujourd’hui, l’organisme compte plus de 170 membres.

Conseil d'aministration

Yan Giroux | Président Patricia Bergeron | Vice-présidente
Karine Côté | Trésorière Réjane Bouger | Secrétaire
Joe Balass | Administrateur Jean-Nicolas Orhon | Administrateur
Vanda Daftari | Administratrice

Subventionneurs principaux

Conseils des Arts et des Lettres du Québec Conseils des Arts du Canada Conseil des Arts de Montréal Sodec Téléfilm Canada

Autres subventionneurs